Murale Léa Roback

Lancement de la murale hommage à la militante Léa Roback [30-08-2014]

Le comité Étudiant-e-s socialistes UQAM, en collaboration avec Alternative socialiste, vous invite au 5 à 7 de lancement d’une murale hommage à la militante Léa Roback, le samedi 30 août 2014 au Quai des Brumes (4481, rue Saint-Denis).

Le projet de murales hommages du comité y sera présenté ainsi que l’œuvre de Léa Roback, militante syndicale communiste et pionnière du féminisme au Québec. L’artiste présentera son œuvre, Marie-Dominique Lahaise du collectif d’animation urbaine L’Autre Montréal racontera l’histoire et la mémoire de Léa Roback, et Saadatou Abdoulkarim, membre de l’Observatoire Critique sur les Droits Humains des immigrant-es (OCDHI) et du Collectif 8 mars des Femmes de Diverses Origines (FDO), fera le lien entre l’histoire et le présent en discutant des luttes actuelles pour l’organisation des immigrant-e-s.

 

Léa Roback (1903-2000), fille d’immigrants juifs polonais, est l’un des piliers de la grève des ouvrières du textile du boul. St-Laurent de 1937, aussi appelée la grève des midinettes. Les gains réalisés après les trois semaines de grève générale sont alors déterminants dans la lutte pour les droits des travailleuses à Montréal et au Québec. Durant les années 30, Roback s’implique pour la défense des chômeurs avec le médecin communiste Norman Bethune, ouvre la première librairie marxiste à Montréal et participe à l’élection du premier communiste à la Chambre des communes, Fred Rose. Durant les décennies subséquentes, elle s’implique dans le mouvement féministe et antiguerre.

Sa mémoire est perpétuée par le travail de La Fondation Léa-Roback, du centre Léa-Roback de Montréal pour la recherche sur les inégalités sociales de santé ainsi que par la Maison Parent-Roback du Vieux-Montréal. Un documentaire sur sa vie a été réalisé en 1991. Léa Roback a été nommée Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2000.

La murale en cours de finalisation se situe au 4502, rue Saint-Dominique, à l’intersection de la rue Mont-Royal. Cet endroit est situé à mi-chemin entre deux sites historiques clés de la grève des midinettes: le 160, Saint-Viateur Est (l’un des emplacements des grèves de 1937), et le 3575, boul. Saint-Laurent (ancien quartier général de l’Union international des ouvriers du vêtement pour dames).

Dans la même logique que les panneaux historiques des Amis du boul. St-Laurent, la murale hommage vise à mettre de l’avant des personnages et des événements marquants, mais méconnus, de l’histoire populaire de Montréal. Il s’agit de la première œuvre d’un futur parcours de découvertes visuelles militantes à Montréal. Cette murale, réalisée par l’artiste Carlos Oliva, présente un portrait style street art hyperréaliste de la militante sur un fond représentant une circulaire imprimée en trois langues (français, anglais, yiddish) à l’occasion d’une assemblée pour la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses du 1er mai 1930.

La murale hommage à Léa Roback a notamment été réalisée avec le soutien financier de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal dans le cadre de son programme Muralité.

Posted in conférences and tagged , , , , , , .

Étudiant-e-s Socialistes UQAM

View posts by Étudiant-e-s Socialistes UQAM

Comité UQAM le plus grand et le plus dynamique du genre au Québec.

One Comment

  1. Merci pour votre présence hier soir !

    Tout spécialement à Marie-Dominique Lahaise de « L’Autre Montréal » ainsi que Saadatou Abdoulkarim du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants et de l’organisme Femmes de diverses origines.

    Consultez leur site internet pour suivre leur diverses activités.
    L’Autre Montréal : http://www.fondationlearoback.org/
    CTI : http://www.fondationlearoback.org/
    FDO : http://www.fondationlearoback.org/

    Nous vous invitons à consulter le site internet de la Fondation Léa Roback
    http://www.fondationlearoback.org/ ainsi que celui de la Maison Parent-Roback http://www.fondationlearoback.org/.

    Merci également à Deirdre et Julien d’Étudiant-es socialistes et d’Alternative socialiste pour leur présence.
    Tenez-vous au courant des futures activités de lutte, dont d’autres projets de murales hommages !

    Merci encore à tous ceux et celles qui sont venu-es discuter avec nous sur la lutte syndicale, socialiste et féministe de Léa Roback, et pour toutes les autres discussions connexes !!!

    Au très grand plaisir de vous revoir dans le cadre d’autres activités !
    (Et n’hésitez pas à passer voir la murale, au 4502 rue St-Dominique, au coin de Mont-Royal !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *